top of page
Rechercher
  • Salomé Issahar-Zadeh

L'ART DANS LES JARDINS

Dernière mise à jour : 30 mai 2023



Si l’architecture des jardins est une création artistique en elle-même, les extérieurs deviennent des lieux privilégiés pour mettre en valeur les œuvres. Depuis quelques années, le monde connaît un véritable tournant dans la manière de penser les expositions et d’établir une relation entre l’architecture et les œuvres exposées. Art environnemental, parcs de sculptures, expositions en plein air, les possibilités de création sont immenses.



Signalétiques et supports sont ainsi repensés afin de s’adapter au milieu extérieur et d’imaginer un parcours d’exposition différent. La photographie et la sculpture sont souvent privilégiées pour ces types d’expositions, étant des œuvres souvent plus adaptables aux extérieurs. Il s’agit alors de créer de nouvelles atmosphères, jouant sur les formes, les couleurs, la lumière du soleil. La végétation se mêle à l’histoire que l’exposition raconte, devenant un support permettant une mise en valeur différente. Décor mouvant, vivant et souple, le jardin s’affirme et sublime la déambulation. Tous les sens du spectateur sont alors convoqués pour une contemplation de l’espace dans son ensemble comme un tout homogène. L’art s’expose alors comme une évidence au milieu de la nature.



Alors qu’à travers les âges la nature fut le sujet de création de bon nombre d’artistes, les espaces extérieurs peuvent de ce fait devenir des endroits propices pour y valoriser les œuvres. Pensé pour la flânerie et l’observation, le jardin remplit les attentes que l’on a d’un espace muséal dédié uniquement aux expositions d’art. Espace de ravissement pour le promeneur solitaire, le jardin se mêle à l’œuvre d’art, se muant en un véritable endroit propice à la découverte et l’introspection.



En revanche, les créateurs ne se contentent pas uniquement d’exposer dans les jardins, certains travaillent autour de la nature en elle-même. Au milieu du XXe siècle émerge un courant artistique particulier appelé Art environnemental. Étroitement et initialement reliée à la sculpture, il s’agit d’une forme artistique in-situ qui dialogue directement avec l’espace extérieur. Cette volonté de créer une œuvre d’art qui s’ancre dans le paysage annule la relation de l’objet d’art à sa marchandisation, questionnant ainsi le marché de l’art et la place de l’œuvre au sein même de ce dernier.



De cette manière, si l’art environnemental fut un courant très en vogue au XXe siècle, il a continué de se développer en une foule de démarches différentes. Eco art, Land art, Ecovention, Assemblage and recycled art, Environmental installation ; les variantes de ce courant sont nombreuses et bien spécifiques. Aujourd’hui pour la plupart du temps intrinsèquement lié à des questionnements écologiques, l’Art environnemental se construit autour de matériaux recyclés, naturels ainsi que de matières vivantes comme les roches ou les plantes. Il s’agit alors de consolider un lien direct entre la création artistique et la nature.


Sources photos

MIZ collections

Mots-clés :

26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page