top of page
Rechercher
  • Salomé Issahar-Zadeh

LUMIERE D'ORIENT

Dernière mise à jour : 30 mai 2023




Qu’ils soient de fer forgé, de laiton, de verre, de cuivre ou de tous matériaux confondus, les luminaires demeurent en Orient des éléments incontournables de l’aménagement des intérieurs comme des extérieurs.

Mystère et secret, telles sont les impressions que provoquent ces lumières tamisées, aux reflets parfois étranges qui courent sur les murs. Il y a dans ce travail une réelle considération de la temporalité, du soleil qui se couche et de l’aube qui vient réveiller les intérieurs. La nuit devient alors une entité à part entière, une atmosphère avec laquelle il s’agit de jouer pour révéler autrement les espaces dans une intimité que le jour ne lui connaît pas.

Parfois révélant des couleurs, des peintures murales, des recoins que l’on aperçoit différemment le jour, les luminaires jouent un rôle fondamental dans la mise en valeur de l’architecture, des décors et des détails. Tout en séduisant l’œil et en le poussant à regarder autrement ce qui l’entoure, l’éclairage oriental anime ce qui l’entoure. Il devient un révélateur de sentiments, un créateur d’impressions. C’est dans la finesse que la matière se métamorphose et dans l’esthétisme qu’elle trouve son sens.



Au Maroc, c’est au XIIe siècle que nait une tradition appelée la dinanderie, un artisanat consistant à ciseler une simple feuille de métal et de lui donner un aspect décoratif ou utilitaire. Cuivre, laiton, étain, argent, aluminium, les possibilités sont diverses et sont toutes travaillées dans un méticuleux souci de finesse et de détail. Les luminaires deviennent alors des pièces fondamentales des intérieurs, aussi raffinées que traditionnelles, aussi spectaculaires qu’élégantes. Leur aspect fragile contraste avec la solidité véritable de l’objet et renforce ainsi cette impression d’ambiances singulières, intimes et énigmatiques.

En suspension, en lustres ou en photophores, ces luminaires fonctionnent dans des intérieurs traditionnels comme très contemporains. L’éclairage oriental souligne les reliefs des murs, ravive certaines couleurs, donne de la contenance aux œuvres d’art. En extérieur il met en valeur terrasses et plantes dans une magie qui n’appartient qu’à lui. Par touches merveilleuses au milieu des jardins la lumière apparaît et disparaît alors au gré de ses reflets.



Créer du sens, raconter une histoire par le décor, influer sur les sentiments et les émotions, voilà le rôle confédéré à l’éclairage. À chaque époque, quelque soit le pays et les traditions, la lumière et son exploitation ont joué un rôle fondamental dans l’évolution de nos sociétés.

Si des lumières réchauffent, que d’autres rassemblent, certaines créent une atmosphère. Alors, sous l’éclairage tamisé d’un luminaire d’orient commencent les confidences.


Sources photos

MIZ collections

35 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page